English version

Vous êtes ici : Notre village

Histoire

La commune de Poncin compte 1770 habitants répartis entre le chef-lieu et les 7 hameaux : Allement, Champeillon, La Cueille, Avrillat, Leymiat, Breignes et Ménestruel.

Dès la Préhistoire, les hommes passent et s’installent au bord de la rivière d’Ain. A la grande route gauloise qui traverse le territoire succède la voie romaine Lyon-Genève, au long desquelles s’installent des fermes, dont certaines ont été fouillées par les archéologues, et une agglomération citée dès 514 après JC. Après l’An Mil, la position stratégique de Poncin lui vaut de devenir en Bugey la capitale administrative des puissants sires de Thoire et Villars. Ceux-ci y construisent une formidable forteresse et créent une cité qu’ils entourent de murailles, en y attirant des habitants par une charte accordée en 1292.

A la fin du XVème siècle, Poncin, bénéficiant de la protection des ducs de Savoie et de leurs officiers, est la plus importante cité de l’Ain.

Les aléas des guerres, le choix d’une autre capitale et l’éloignement des centres de décision empêchent le développement, même si des personnalités nées à la fin du XVIIIème siècle l’ illustrent: Claude Marie-Bochard, Sérullas et Xavier Bichat, et  si, tout au long du XIXème siècle, des peintres reconnus y séjournent.

Au cours du XXème siècle, grâce à l’inventivité et à l’activité de ses habitants, la volonté de ses élus, son statut de chef-lieu administratif (collège, gendarmerie, foyer rural, gymnase), sa proximité des métropoles, son emplacement sur les grands axes, ses possibilités en terrains à construire, la commune de Poncin connaît un développement positif et maîtrisé.

   
Tous droits réservés. Mairie de Poncin